En action

Education verte avec éco-école

Les élèves d'aujourd'hui sont les citoyens de demain ! Une valeur que Mountain Riders partage avec Teragir  et son programme éco-école. Un seul objectif : aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure et acquérir les compétences pour y participer et s'y épanouir !

 

Mais comment parler de développement durable à des élèves ?


Le programme éco-école se veut simple, participative et adaptée à tous. Les établissements participant au projet ont la possibilité de travailler chaque année sur l’un des 7 thèmes proposés : l'alimentation, la biodiversité, les déchets, l'eau, l'énergie, la santé, les solidarités.

Puis sept étapes guident les participants tout au long de l'année scolaire :

- Réunir le comité de pilotage : Ouvert à toute la communauté éducative, le comité de pilotage se réunit régulièrement pour définir de façon concertée les orientations du projet. 

- Réaliser le diagnostic : Pour connaître l’état initial de l'établissement scolaire par rapport à la thématique retenue. Le diagnostic permet de connaître les points à améliorer et donc de réaliser un projet sur-mesure.

- Définir et mettre en œuvre le plan d’action : Afin de déterminer l'agenda des actions pour l'année.

- Mesurer et évaluer : Accompagnés par les équipes pédagogiques, les élèves vérifient et mesurent régulièrement les avancées et impacts des actions mises en place. Les résultats permettent à chacun de prendre conscience qu’ils peuvent changer le cours des choses.

- Etablir des liens avec les disciplines enseignées : Les enseignants accompagnent le projet en l’associant à une véritable démarche pédagogique. Le projet est ainsi mis en relation avec le programme scolaire dans les différents enseignements.

- Impliquer tout l’établissement et la communauté : Le projet Eco-Ecole n’est pas le fait d’un petit groupe, mais de l’établissement tout entier.

- S'engager avec créativité : Tout au long de l'année, les acteurs du projet sont invités à faire appel à leur créativité au service du projet. En fin d'année, une exposition des réalisations permet d'ancrer dans les mémoires les changements qui se sont opérés.

Etape finale (mais non obligatoire) de la démarche, le label est un véritable outil de valorisation du projet. Il vient récompenser l'engagement de l'ensemble des acteurs dans une démarche globale de développement durable !

 

A vos agendas
Newsletter

Abonné et informé